Trust Connection

Accueil Le groupe On tour Presse Merch Boots Contribution Divers
Photos Collectors Vidéos Interviews Oeuvres Tribute Liens Contact


THIERRY DUTRU







Contacté par Thierry à propos du bootleg du Bol d'Or 1983, j'en profite pour lui demander de nous parler de son parcours musical et de son passage chez Trust.

***

Issu de parents modestes Thierry voit le jour à Paris dans le 20ième le 10 janvier 1963.

Il commence la batterie en 1976 au Conservatoire des Mureaux avec Jean-François Jusquoviak, directeur des Ecoles de Batterie Agostini.
Après 2 ans d'école, il stoppe les cours.

Il monte alors un groupe de reprises Hard-Rock avec son frère Yves qui est guitariste.

Lors d'un concert dans la MJC de Gargenville, il remplace au pied levé le batteur du groupe qui vient de se faire virer !

"Un jour, je vais voir un concert a la MJC du coin et là j'arrive un peu tôt, mais grosse engueulade entre le batteur et le groupe ! Bref me voilà remplaçant pour jouer une heure et demie de compos que je ne connaissais absolument pas mais ça a été ! Rock binaire assez simple donc je m'en suis sorti. Mon premier concert !!!"

Quelques groupes et concerts plus tard, il fait la rencontre de Lou Demontis chanteur de Ciné-Palace (ndlr: produit par Bobby Bruno) avec lequel il apprendra beaucoup au niveau rigueur et professionnalisme.

Aussi, quelques répétitions avec Moho Schemleck mais qui ne donneront rien.

En 1982, il rencontre ensuite Omar Benelmabrouk avec qui il répétera dans les locaux de la Bobby Bruno Organisation (B.B.O.) à Arceuil. Très intéressé, Bernie voulait produire un 45 tours ("Que Vas-tu Faire") du groupe qui enregistera une maquette dans un grand studio à Paris. C'est dans ce studio que Bernie avait repéré Thierry.
Il auditionnera le 20 septembre 1982. 

"Jusqu'au 5 novembre on travaille les anciens morceaux, quelques tourneries qui ne sont pas au répertoire d'alors. C'était en fait les nouveaux morceaux ! Après ils partent sans moi enregistrer l'album IV , un batteur était déjà réservé pour l'album (Clive Burr, ex-Iron Maiden). Je pense, surtout après avoir écouté le bootleg du Bol d'Or 83 , qu' ils auraient pu me faire travailler en 3 mois les morceaux du nouvel album !!!"

Courant décembre, Trust participera à l'émission d'Alain Maneval "Mégahertz" (ndlr: plusieurs fois reportée) où l'on apperçoit Thierry derrière les fûts.

Après l'enregistrement de l'album et avoir auditionné quelques 200 batteurs, Trust reprend contacte avec Thierry pour préparer la tournée qui doit suivre la sortie de l'album.
Nous sommes en juin 1983.
 
"J'ai trimé comme un malade les morceaux des 3 premiers albums !!! J'avais à peine une semaine avant la 1ière répétition, je n'ai pas fait d'audition, on a commencé direct a répéter ...soi-disant pour la tournée "Les 100 Jours" (100 dates de programées). Beaucoup de répétitions, au début juste guitare et basse, l'ambiance était bizarre...Je n'étais pas super à l'aise et je ne comprenais pas leurs blagues ni leur humour !!!
On avait 12 ans d'écart, un vrai gouffre !!!

De temps en temps quand on allait au bar, Vivi me payait un Coca, j'étais content ! Le bassiste de Trust me payait un coup ! Il me parlait aussi me demandant comment c'était chez moi et comme il s'intérêssait: ca me touchait ! Nono par contre, j'avais l'impression qu'il faisait semblant d'être sympa...Je me sentais
pas bien et un peu seul dans cette histoire. Bernie venait peu au répétes et ne chantait jamais. Il observait et disait: "C'est pas mal, juste deux ou trois petits points à revoir et ça sera bon" puis il disparaîssait plusieurs jours.

Puis Trust décide d'engager Tibo Abrial (fils de Patrick Abrial) comme guitariste, Thierry se rappelle son arrivée au sein de Trust :

"Il était parfait. Le courant passait pas mal avec Tibo. Enfin quelqu'un d'à peu près mon âge !!! Malheureusement, il quittera rapidement le groupe...Moi, je n'avais pas un niveau extraordinaire mais une très grosse frappe, jeu simple et efficace. Pour info, il me fallait 10 paires de baguettes, 2 peaux de caisse claire et une peau  de grosse caisse à chaque répéte !!! Ca cognait vraiment très dur quand j'y pense..."



Nono, Tibo, Bernie, Thierry et Vivi.

Pendant ces répétitions Thierry fera son 1ier concert avec Trust en juin 83 pour la convention CBS, quelques passages TV: "Platine 45" et "Champs Elysée". On découvrira Thierry dans la presse d'alors: Salut! n°208, Rock n°69, Moto Revue n°2620 et Metal Attack n°1.

Après le concert du Bol d'Or au Castellet (le 17/09/83) les répétes reprennent et c'est lors d'une d'elles qu'un clash se produit entre Thierry et le groupe !

"4 mois de répétitions non payées...Plus la convention CBS non payée...Le Bol d'Or au Castellet non payé...A la fin ça devient un peu lourd, non ? J'avais un peu d'économie mais je me suis retrouvé sur la paille ! La colère est montée ainsi que les larmes !!! Je venais de tout comprendre !!! Quelques grosses insultes de ma part pour Nono et une petite baston avec Vivi. Je rentre chez moi la tête haute mais déçu, sacrement déçu du showbiz. Bernie n'était pas présent ce jour là et je pense que ça se serait passé autrement s'il l'avait été."



Le pass backstage de Thierry du Bol d'Or datant du 17/09/83.

Suite à son départ de Trust, Thierry reprend les cours chez Agostini avec à nouveau Jean-François Jusquoviak et Bernard Bassot. Après 4 ans, il en ressort avec un Premier Prix, les félicitations du jury et le CESMA (Certificat d'Enseignement Supérieur des Méthodes Agostini).

Il enchaîne ensuite en jouant
dans jusqu'à sept groupes en même temps -tous styles confondus- dans les bars, discothèques, salles de concerts...Environ trois concerts par semaine.

Il est engagé par Mike Rimbaud avec qui il fera une tournée et un album dans les années 90.

"Ensuite, j'ai rencontré Fred Guillemet (Face To Face) en 1996...Grosse tournée : 30 dates presque d'affilées et un album "We Love Gas". Puis aussi une tournée avec un spectacle de danse avec 10 danseurs et 10 musicos. Plein de dates là aussi: en France et en Allemagne.
Des remplacements à droite à gauche, j'étais réputé pour ça, il me fallait peu de temps pour choper un répertoire. J'ai aussi fait une grosse date avec Mass Hysteria: la dernière de la tournée, le batteur s'était cassé le bras. Puis un groupe de reprises: Les Flingueurs, on massacrait systématiquement tous les morceaux connus de Variétés transformés en grunge !!! 400 dates quand même avec ce groupe !"

En 2006, Thierry monte son studio d'enregistrement afin d'aider les groupes du coin avec des tarifs vraiment bas au vu de la qualité fournie.

"Pour le studio d'enregistrement et les cours je passe tout dans une grosse asso de Mantes-La-Jolie, le contact c'est mon tél: 06 60 61 85 63."

"Après environ 2000 concerts en tous genres, surtout Rock voir Métal, je demande un peu de repos d'où le studio. Maintenant je joue dans un groupe de Chanson Française, L&MOI , talentueuhttp://letmoi.fr/x trio acoustique super sympa et qui a surement un peu d'avenir. Je continue à donner des cours et à faire des enregistrements pour les groupes du coin. Je suis très heureux dans ma vie même si mon histoire avec Trust me poursuit d'une manière irrévocable alors que je n'en ai jamais parlé à personne...Il n'y a pas une semaine ou on ne me demande pas:
"C'est toi qui a joué avec Trust ?" Ma réponse est souvent celle-ci: "Trust ? C'est pas un groupe des années 80 ? Tu dois faire erreur !"
Mais on ne me croit jamais.

Mais aujourd'hui, c'est vraiment du passé. Je pourrais les rencontrer sans arrière-pensée, surtout Bernie d'ailleurs, avec qui il y eu des malentendus bien après tout ça mais j'ai jamais
su pourquoi ? "

***

Propos receuillis en janvier et février 2011 par Paco.



Haut

Copyrights Trust Connection - Tous droits réservés